La Cité de Triomphe prête à accueillir les festivités du 30e anniversaire de la JCC

La Cité de Triomphe prête à accueillir les festivités du 30e anniversaire de la JCC

La Jeunesse Chrétienne Combattante (JCC), une des branches principales du Ministère Chrétien du Combat Spirituel (MCCS), lancera officiellement dimanche 17 juillet 2022, à la Cité de Triomphe, siège international du ministère, les activités liées à la célébration du 30ème anniversaire de la JCC pendant deux semaines.

Sous l’égide de sa Présidente, Mme Asca Olangi Kaseya, cette édition aura pour thème : « Rendons grâce à Dieu qui nous a délivrés et demeurons dans la foi sans nous détourner de l’évangile que nous avons entendu… ». Ce thème tiré du livre des Colossiens aux chapitres 1 verset 12 puis 13 à 23.

Une vue de la servante de Dieu, Mme Asca Olangi Kaseya, Présidente de la JCC

Hormis les partages bibliques avec des hommes et des femmes de Dieu de référence, ces festivités vont aussi connaître une phase de conférence et de débat centré sur la vie professionnelle des jeunes congolais.

« Jeunesse chrétiennes, Entrepreneuriat et employabilité : Défis et opportunité », une des thématiques prévues le 26 juillet prochain dans la rubrique du Salon d’entrepreneurs.

Une vue des responsables de la JCC aux côtés de Mme Asca O. Kaseya

Cette grande célébration réunira plusieurs délégations des jeunes combattants et combattantes venant à travers cinq continents du monde et voire même à l’intérieur de la RDC.

Le Ministère du combat spirituel est un mouvement chrétien évangélique fondé par le couple berger Olangi en République démocratique du Congo et est actuellement surtout présent en Afrique avec plus des représentations en Amérique, en Asie et en Europe. Ce mouvement religieux considéré comme pionnier dans la dispensation des enseignements basés sur le combat spirituel et la délivrance intégrale de la vie de l’homme.

Le Ministère Chrétien du Combat Spirituel est né d’un message puissant révélé à Maman Olangi en 1991 avec comme mission de résoudre des problèmes liés au divorce de beaucoup de couples, un message qui captive l’attention de plusieurs femmes qui la rejoignent, puis son mari papa Olangi l’année suivante, et en 1993 ils créent la « Fondation Olangi-Wosho (FOW) » qui va soutenir toutes leurs activités spirituelles de son épouse.

La Fondation créée par ce couple pastoral compté est subdivisée en trois grandes communautés internationales, la « Communauté Internationale des Femmes Messagères en Christ (CIFMC) » formant un groupe pour les femmes, le « Centre Peniel Mondial » formant un groupe pour les hommes et la « Jeunesse Chrétienne Combattante (JCC) » pour l’organisation des jeunes.

La FOW organise très souvent une série d’activités renommées qui accueillent plusieurs délégations des cinq continents du monde.

Grâce Ngyke KANGUNDU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *